"Sous un maillot qui se porte avec fierté, si tu le portes; il faudra le mouiller !" Fan's Club Fribourg Gottéron

17/08/2018

Roschi continuera à s'occuper des Novices Elites fribourgeois


Il a prolongé son mandat pour 2 saisons


Olivier Roschi compte parmi les 7 entraineurs professionnels du Mouvement Juniors de Fribourg-Gottéron. Il poursuivra son plan de carrière entrainement jusqu’au terme de la saison 2020-2021.

Actuellement entraîneur en chef des Novices Elites, Olivier Roschi a réussi l’examen professionnel supérieur 2018 du « diplôme fédéral entrainement de sport d’élite ».

16/08/2018

La grande famille du hockey sur glace suisse a discuté de l’avenir de son sport à Langnau


Amélioration de la formation dans les écoles, infrastructures plus en phase avec la pratique du hockey, les différents acteurs ont essayé de tracer les contours du futur.

La médaille d’argent acquise aux mondiaux de Copenhague ou la sélection de Nico Hischier au premier rang de la draft NHL 2017 sont autant d’arbres imposants qui cachent une forêt de réalités au sein du microcosme qu’est le hockey helvétique. Bien portant, le sport numéro deux du pays a l’intention de le rester, sans avoir toutefois l’assurance que le niveau sera le même dans dix ans.

Les récents résultats de l’équipe de Suisse M18 lors du tournoi Hlinka-Gretzky Cup ont en effet montré que l’écart entre la Suisse et les meilleures nations tendait à se creuser. Une défaite 10-0 contre le Canada en ouverture, un revers 5-0 contre la Suède, puis un autre 5-3 contre la Slovaquie avant de finir sur un 8-2 contre la Finlande, l’équipe coachée par Thierry Paterlini est rentrée avec les fesses bien rouges.

«C’est un véritable problème, relève le directeur des équipes nationales Raeto Raffainer. L’écart entre la Suisse M18 et les autres nations ne cesse de croître. Et ce qui est plus grave, c’est que ce n’est pas seulement l’écart avec le Canada, la Suède ou la Russie qui grandit, mais aussi celui avec l’Allemagne et la Slovaquie.»

Si la Suisse est capable de sortir des jeunes pour jouer en NHL, elle peine à le faire sur une base régulière. Pour Raeto Raffainer, il sera intéressant de bien investir l’argent que devrait rapporter l’organisation des mondiaux 2020 à Lausanne et Zurich: «L’organisation du tournoi en 2015 a rapporté dix millions d’euros à la République tchèque, qui a engagé 86 coaches avec cet argent! Et je ne parle pas de coaches pour les novices ou les juniors élite, je parle de coaches pour les tout jeunes. Ceux qui ont entre 10 et 14 ans. Nous avons un énorme potentiel de développement des M10 aux M15.»

Mais comme toujours en Suisse, il s’agit de ménager les susceptibilités de chacun, de ne pas braquer les différents acteurs. A commencer par les «petits clubs», ceux qui encadrent les jeunes au tout début de leur formation et qui sont souvent mis de côté au profit des organisations les plus puissantes. «Ils doivent conserver leur motivation, martèle Raeto Raffainer. C’est essentiel. Mais nous devons améliorer le coaching chez les jeunes.»

ATS

Dubé signe jusqu'en 2023


Christian Dubé (directeur sportif du HC Gottéron jusqu'en 2023)


Le club fribourgeois annonce la prolongation du contrat de son directeur sportif, Christian Dubé (41 ans). La nouvelle - dans l'air depuis des mois - tombe le jour de la reprise officielle de l’entraînement sur glace pour les Dragons.

Le Québécois avait mis un terme à sa carrière de joueur en mars 2015 pour occuper ce poste stratégique de directeur sportif à Gottéron. Il s'était engagé pour une première période de quatre ans, soit jusqu'en 2019. L'accord a été renouvelé prématurément, pour un nouveau mandat de quatre ans, jusqu'en 2023.

«C'était une priorité commune de travailler sur le moyen ou long terme», assure Michel Volet, le président des Dragons. «Je ne reste pas à Fribourg pour faire du surplace. Nous voulons continuer à progresser», annonce Christian Dubé, ambitieux.

Depuis qu’il a repris le poste de directeur sportif des Dragons, Christian Dubé a implémenté un état d’esprit différent dans l’organisation. Si ses méthodes n’ont pas toujours plu, en raison d’un pragmatisme qui avait parfois fait défaut par le passé, le Canadien a mis la première équipe dans une direction claire.

Avec les arrivées de Philippe Furrer (Lugano), Reto Berra (Anaheim), Samuel Walser (Davos) ou encore Noah Schneeberger (Davos) et Lukas Lhotak (Ambri), il semble avoir grandement renforcé la formation fribourgeoise.

14/08/2018

Gottéron présente ses maillots pour la saison 2018/2019


Comme de coutume noir à domicile et blanc à l'extérieur



Photos Fribourg Gottéron / Adrien Perritaz

Egger Ph.

12/08/2018

Andrew Miller est arrivé à Fribourg



L'Américain Andrew Miller, le nouvel attaquant étranger de Gottéron, est arrivé sur les bords de la Sarine. Les choses sérieuses vont reprendre pour les Dragons.

Basé à Détroit (Michigan), Andrew Miller découvre la Suisse et son hockey. Il s'agit en effet de l'attaquant de 29 ans en Europe. "J'ai eu une opportunité de traverser l'Atlantique l'année dernière, mais j'ai jugé que ce n'était pas le bon moment", dit-il.

31/07/2018

Gottéron engage Makai Holdener


Fribourg-Gottéron a mis sous contrat, pour une saison, l'attaquant Makai Holdener (21 ans). Ce dernier engagement permet de compléter le contingent des Dragons après le départ surprise de Chris Rivera.

Makai Holdener a disputé 44 match avec Genève-Servette la saison dernière, avec 5 points seulement !!!!!

Après avoir été initié au hockey à Genève-Servette, il a poursuivi son apprentissage à Lausanne, au Canada (Notre Dame Argos midget AAA) et en Suède (Malmö Redhawks). Renevu en Suisse par Bienne en 2015/2016, il a encore connu la ligue juniors américaine (USHL) avec Dubuque Fighting Saints en ligue universitaire.

L'attaquant double national, suisse et hollandais, a signé en 2017 un contrat de deux ans avec les Aigles qu'il quitte donc après un seul exercice. Ce mouvement laisse penser que Chris Rivera, libéré par Gottéron cet été, pourrait très bien retourner aux Vernets.

«Le style de jeu rapide, mis en place par Mark French me correspond parfaitement bien et l’ambiance dans la patinoire de Fribourg est juste incroyable», s’est-il réjoui dans le communiqué du club.