"Sous un maillot qui se porte avec fierté, si tu le portes; il faudra le mouiller !" Fan's Club Fribourg Gottéron

25 novembre 2014

Le Hockey Club Fribourg-Gottéron




Le Gotteron (ou Gottéron, appelé en allemand Galtera ou Galternbach), qui signifie "chaudron" et désigne une vallée encaissée en franco-provençal, est un cours d'eau de Suisse qui traverse une partie du canton de Fribourg.


1906


AUGUSTINS La patinoire artificielle, encore sans toit, dans l’Auge, vers la fin des années 1950: une ambiance extraordinaire. © Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg|fonds Benedikt Rast


La rivière Galtera prend sa source au nord de la commune d'Oberschrot, s'écoule vers le nord puis l'ouest dans l'étroite vallée nommée Galterengraben flanquée de falaises qui, depuis le Moyen Âge, abritait des moulins et des martelleries. Environ 1 km avant de se jeter dans la Sarine (bassin du Rhin), à l'entrée de la ville de Fribourg, la rivière et la vallée prennent le nom de Gotteron.



Il a également donné son nom à un pont qui le franchit à Fribourg, le pont du Gottéron, ainsi qu'au club de hockey sur glace Fribourg-Gottéron fondé par six jeunes originaires de la Basse Ville (vieille ville) de Fribourg et qui jouaient en hiver sur les étangs gelés de la pisciculture de la vallée du Gottéron.

Vue de la patinoire des Augustins depuis le pont de Zaehringen, appelé aussi "La galerie des pauvres". 
A l'époque les gens qui ne pouvaient pas se payer l'entrée de la patinoire pour suivre les matchs, regardaient celui-ci depuis le pont placé en dessus



Le Hockey Club Fribourg-Gottéron, plus souvent appelé Fribourg-Gottéron, parfois simplement Gottéron, est un club de hockey sur glace situé à Fribourg, en Suisse, dans le canton du même nom. Le club existe depuis 1937. Il évolue en Ligue nationale A depuis 1980.



Appellation du club

1938 à 1967 : Hockey-Club Gottéron
1967 à 1980 : HC Fribourg
1980 à 1987 : HC Fribourg-Gottéron
Depuis 1997 : HC Fribourg-Gottéron S.A.

Les premières années dans les championnats régionaux

HISTORIQUE La première photo officielle de l’équipe de Gottéron, sur l’étang du Jura, à Fribourg, en 1940. © Archives de l’Etat de Fribourg


Le Hockey-Club Gottéron est fondé officiellement en 1938 par six jeunes de la Basse-Ville (vieille ville) de Fribourg : Eugène Jaeger, Albert et Joseph Jelk, Jean Mulhauser, Walter Schieferdecker et Alphonse Zahno. Il doit son nom au fait que les joueurs créent alors leur propre glace en transportant de l'eau du Gottéron voisin.

Dans les premiers temps, l'équipe joue contre les équipes des autres quartiers, principalement contre le HC Tirlibaum et le HC International. Supérieur à plusieurs reprises, il fusionne avec ces derniers et la commune donne un nouveau terrain aux joueurs : le terrain des Augustins. En 1940-41, le club intègre le championnat de hockey régional en son plus bas niveau, la série B, et, quatre ans plus tard, termine à la première place de son groupe. Au début de la saison suivante, Walter Essig, joueur international, s'installe dans la ville de Fribourg et devient le premier entraîneur officiel de l'équipe. En 1946-47, l'équipe joue son premier match amical international contre une équipe d'Amsterdam, pour une victoire 12-24.


C'est finalement en 1952-53 que le club de Gottéron se hisse pour la première fois de son histoire dans la Ligue nationale B en battant le barragiste de la LNB, l'équipe de Thalwil. L'équipe compte alors le premier renfort étranger de son histoire en la personne de Wolfgang Gosnik, joueur autrichien, et bat Thalwil 12-2. Essig prend alors sa retraite d'entraîneur et Gosnik le remplace derrière le banc de l'équipe.

La Ligue nationale B

Le club termine sa première saison en LNB à la troisième place du classement des cinq équipes avec quatre victoires en neuf rencontres disputées puis lors de la saison suivante, Fredy Streun ancien international champion d'Europe en 1950 avec la Suisse, devient entraîneur de l'équipe. Lors de sa deuxième saison en LNB, l'équipe de Fribourg termine en tête de sa poule avec les deux autres meilleures équipes de poules. Finalement, le HC La Chaux-de-Fonds accède à la Ligue nationale A aux dépens de Gottéron et des Kloten Flyers. La Chaux-de-Fonds inflige un revers 19-1 à l'équipe de Streun. L'équipe change une nouvelle fois d'entraîneur avant le début de la saison 1955-56 et met en place Jimmy Raesbeck, joueur américain, au double poste d'entraîneur-joueur.

Néanmoins, depuis des années déjà, le club souffre de jouer sur une glace naturelle qui n'assure pas de pouvoir jouer toute l'année en de bonnes conditions. La Coopérative de la patinoire du HC Gottéron est alors créée en 1956 et le lieu-dit Les Augustins est choisi pour accueillir une patinoire artificielle. La patinoire est inaugurée et bénie par le curé local le 25 novembre 1956. Les entraîneurs se succèdent à la tête de l'équipe avec les passages de joueurs-entraîneurs canadiens tels que Mike O'Brien ou encore Raymond Maisonneuve. Quand ce dernier arrive dans la ville suisse, Jaeger, fondateur du club, fait toujours partie des dirigeants et est chargé de lui trouver un appartement.

Maisonneuve est le premier entraîneur depuis cinq ans à ne pas quitter le club lors de l'inter-saison 1958. Par contre, la direction du club change en 1959 avec le départ d'Aebischer de la tête de l'équipe, remplacé par Franz Spicher alors qu'un canadien en remplace un autre avec Bruce Hamilton prenant la place de Maisonneuve. La différence est alors qu'à partir de cette saison 1959-60, la Fédération de Suisse décide d'exclure les joueurs étrangers du championnat.

À la fin de la saison 1960-61, l'équipe termine à la première place du classement du groupe ouest à égalité de points avec La Chaux-de-Fonds. Un match de barrage a donc lieu pour savoir laquelle des deux équipes a le droit de jouer la finale de la LNB pour les barrages de promotion pour la LNA. Remportant le match 6-1 contre la Chaux-de-Fonds, l'équipe de Fribourg joue sa finale contre l'équipe de Langnau. Ce sont deux défaites d'un but à chaque fois qui viennent conclure la plus belle saison de l'histoire du club.

Pour commencer la saison 1964-65, les habitudes sont toujours les mêmes du côté du banc de l'équipe et le Canadien André Girard prend le poste d'entraîneur, mais encore une fois il ne reste en place qu'une seule saison. Il est remplacé par Reto Delnon, limogé du poste d'entraîneur de l'équipe nationale en janvier 1962 pour son appartenance au Parti ouvrier et populaire. Après une saison à vide, Delnon décide de revenir au jeu pour aider ses joueurs pour la saison 1963-64. Le club ne se sauve qu'en remportant les trois derniers matchs de la saison dont notamment la dernière grâce à un coup du chapeau par Delnon.

L'équipe de 1980, celle de l'accession à la LNA, trente ans plus tard dans la vallée du Gottéron.


La Ligue nationale A

Le 4 mars 1980, Fribourg-Gottéron est promu en Ligue Nationale A, en battant Zurich par 6-0.

En 1982, une nouvelle patinoire est construite, Saint-Léonard.

Le 4 juillet 1990, les Russes Slava Bykov et Andreï Khomutov intègrent le club. Ils en seront des éléments importants durant huit saisons.

En 1992, Fribourg-Gottéron se qualifie pour les play-offs. Gottéron domine Ambri-Piotta en demi-finale, avant de s'incliner, en finale, face au CP Berne.

Lors de la saison 1992-93, Fribourg-Gottéron participe à la coupe Spengler. En saison régulière, les « jaunes et noirs » terminent à la deuxième place et entament les play-offs en dominant Zurich, puis Ambri-Piotta. Malgré quelques complications dues à des blessures, Fribourg parvient à se qualifier pour la finale. Mais le titre de champion échappe de nouveau à l'équipe, battue par Kloten.

Lors de la saison 1993-94, Fribourg domine la saison régulière, et se retrouve une nouvelle fois en finale contre Kloten, pour une nouvelle défaite. Le titre de champion lui échappe ainsi pour la troisième fois consécutive.

Lors des saisons 1994-95 et 1995-96, Fribourg se tient dans le milieu du classement LNA.

L'année suivante, le club se retrouve 2e au terme de la saison régulière et se qualifie pour les demi-finales des play-offs ainsi que pour l'« European Hockey League ».

Le 30 octobre 1997, Fribourg-Gottéron devient une société anonyme.



Depuis la saison 2003-2004, Fribourg-Gottéron ne se qualifie plus pour les séries finales, étant chaque année condamné aux play-outs. Cependant, Gottéron se maintient en LNA.

En 2006, afin de se conserver sa place en LNA, Gottéron doit même jouer les barrages contre le HC Bienne, champion de LNB. Les Dragons évitent la relégation en s'imposant 4-2.

Le 11 mars 2008, après une qualification in-extremis pour les séries finales, Gottéron élimine le CP Berne, grand dominateur de la saison régulière et rival historique des Fribourgeois, en remportant la série de quarts de finale 4 à 2 grâce à 4 victoires en prolongations. Fribourg s'incline ensuite en demi-finale contre l'autre club romand, Genève-Servette Hockey Club, 4-1 dans la série.

Le 5 mars 2009, lors des 1/4 de finale des play-off, Gottéron élimine les ZSC Lions, champion de Suisse et d'Europe en titre, en remportant la série 4-0, mais se fait éliminer, le 28 mars 2009, en demi-finale des play-off, 4 à 3 dans la série contre le HC Davos, alors qu'il menait 3-1 dans la série.

Le 28 mars 2013, Fribourg-Gottéron remporte sa demie-finale 4-1 contre les Zurich Lions14 et se qualifie pour sa quatrième finale où il affronte le CP Berne. Mené 2 victoires à 0 par les Bernois,
Gottéron parvient à revenir à 2 partout, mais s'incline en six matches: c'est la quatrième défaite fribourgeoise en finale après 1992, 1993 et 1994.



Hubert Audriaz et le dragon



Hubert Audriaz est une figure emblématique de Fribourg. Actif dans le monde artistique, créateur d’animation pour la ville de Fribourg et ex-hockeyeur, c’est grâce à lui que le club de hockey HC Fribourg-Gottéron est représenté par le dragon. 

Hubert Audriaz 


Histoire de la Basse-Ville

Hubert Audriaz est né en 1940 dans le quartier de l’Auge, situé dans la Vieille-Ville de Fribourg (Basse-Ville). Issu d’une grande famille de onze enfants et habitant un quartier formé de quatorze familles dont quatre-vingt enfants, l’entraide était le mot d’ordre. A quinze ans, Hubert ouvre un atelier de sculpture et de peinture. Puis, trois ans plus tard, il commence le hockey et évoluera durant une dizaine d’année dans le club en Ligue B. Après avoir suivi des cours aux Beaux-Arts de Paris pendant quatre ans, il a été engagé comme animateur culturel pour la ville de Fribourg. Il a ainsi pu créer des ateliers d’animation, collaborer aux passeports vacances pour enfants et imaginer un parcours de golf de dix-huit trous en 1992, repris seize ans plus tard par l’Office du tourisme local. Maintenant, à bientôt soixante-neuf ans, il entraîne encore les enfants et les amateurs de hockey deux fois par semaine. 

Histoire du dragon du HC Fribourg-Gottéron

DRAGON Depuis la fin des années 90, sur une idée de l’artiste Hubert Audriaz, les joueurs entrent sur la glace à travers une tête de dragon, totem du club. © Photographe Agence


Le HC Fribourg-Gottéron est le premier club d’Europe à avoir utilisé une figure emblématique: avant chaque début de match, l’équipe surgit de la gueule d’un gigantesque dragon. Cette sculpture, créée en 1998 par Hubert Audriaz, tire son histoire de la légende du dragon de la vallée du Gottéron. 

SAINT-BEAT Sur la droite, dans le rempart qui s’ouvre sur la vallée du Gottéron, la chapelle aurait été construite sur l’antre du dragon. © Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg|fonds Deweck-Degottrau


Certains disent que lorsque le vent souffle en hiver, on peut entendre son cri. Cependant, il n’a pas été facile pour Hubert de convaincre les dirigeants du club de prendre le dragon comme figure, mais il a su imposer son choix. 

Les logos du club au fil des années






















Egger Ph.